Refuge à Cap-Care

Aujourd’hui, j’aimerais parler de mon expérience personnelle avec le Refuge de CareMontreal, situé au 4567 Hochelaga à Montréal. En juillet 2021, je me suis retrouvé sans abri, sans argent. J’ai contacté CareMontreal et on m’a dit qu’une navette viendrait me chercher, ainsi toutes mes possessions – 1 bagage – pour m’amener au refuge de CareMontreal.

Dès mon arrivée à CareMontreal, je me suis inscrit et j’ai été invité à me rendre à la « Halte-Chaleur », une grande salle avec plusieurs chaises où les personnes en situation d’itinérance peuvent se reposer et attendre qu’un cubicule se libère dans le refuge. Quelques heures après mon installation à la Halte-Chaleur, on m’a dit qu’une cabine était disponible pour moi à l’intérieur de l’aréna.

Mon intervenant, Clif, m’a fait visiter le refuge à l’intérieur de l’aréna, et il m’a aussi donné une assiette de salade de macaronis et un morceau de gâteau. J’étais au 7ième ciel! Clif m’a ensuite montré mon cubicule : une zone d’environ 15 pieds sur 10 pieds entourée de 3 murs. Le cubicule contient également un lit simple, une table et une chaise.

J’étais très reconnaissant d’avoir un espace sûr où je pouvais dormir et utiliser l’internet WIFI présent dans tout le refuge. Les repas sont servis à midi et 17h. J’ai trouvé la nourriture très bonne, délicieuse même. Les douches sont disponibles sur rendez-vous.

A 21h30, les lumières s’éteignent et le silence est de rigueur. J’ai pu dormir toute la nuit pendant mon séjour au refuge. Je n’ai pas beaucoup interagi avec mes voisins, mais en fait, je n’interagis généralement pas beaucoup avec les gens en général (je suis autiste). J’ai reçu régulièrement la visite d’intervenants, et des agents de sécurité se retrouvent partout dans le refuge, assurant la sécurité de tous et le calme la nuit.

Plusieurs « bornes de recharge » sont à la disposition des personnes du refuge pour recharger leurs appareils électroniques.

Après avoir passé 1 semaine au refuge de CareMontreal, et avec l’aide de mon intervenant, on m’a proposé de participer à un programme appelé « PréCare », où un usager vit dans une « maison de chambres » avec une dizaine d’autres personnes, chacune payant environ 525$ par mois, nourriture comprise.

Après avoir vécu à la maison « PréCare » pendant 6 mois, j’ai ensuite déménagé dans mon propre studio à Montréal, avec l’aide de mon intervenante. J’ai fait des recherches moi-même pour trouver mon appartement, mais mon intervenante m’a aidé tout au long du processus, a facilité les négociations avec le propriétaire de l’appartement et de même que le déménagement.

En résumé, je suis très reconnaissant envers CareMontreal pour toute l’aide que j’ai reçue au cours des 7 derniers mois. Le programme de CareMontreal fonctionne. Je suis passé de sans-abri à vivre dans mon propre studio et je travaille maintenant à temps partiel (sur ce site !). Avec les défis économiques actuels et futurs, les défis covid, etc., des programmes comme CareMontreal seront de plus en plus nécessaires et devraient être soutenus.

ML