Lutteur Jacques Rougeau au refuge CareMontreal

Le 13 novembre 2021, un refuge pour itinérants de Montréal a été envahi par un groupe de lutteurs, dont le légendaire Jacques Rougeau.

Les lutteurs ont passé la matinée à se chamailler avec les résidents et les personnes qui y travaillaient.

Ne vous inquiétez pas, cependant. C’était pour une bonne cause.

«C’était amusant», a déclaré Michel Monette, fondateur de CARE Montréal, après avoir été soulevé dans les airs et projeté en premier sur un tapis au milieu de l’abri par Rougeau.

Tout cela faisait partie d’un événement annonçant Rougeau comme porte-parole d’une campagne de financement pour CARE Montréal, qui a transformé un ancien YMCA de Hochelaga-Maisonneuve en refuge pour sans-abri.

« Je veux aider ces personnes à se remettre sur pied, à trouver un emploi et à avoir une belle vie », a déclaré Rougeau.

À la fin des années 80, Jacques Rougeau et son frère Ray ont formé les Fabulous Rougeau Brothers au sein de la World Wrestling Federation, maintenant connue sous le nom de World Wrestling Entertainment. La paire est devenue populaire en tant qu’équipe d’étiquettes, et Jacques a également connu du succès dans la lutte en simple. Il a battu Hulk Hogan lorsqu’il luttait pour la WCW en 1997.

Maintenant, Jacques affronte peut-être son adversaire le plus coriace à ce jour. Rougeau cherche à mettre l’itinérance dans une prise de tête en devenant le porte-parole de la dernière campagne de CARE Montréal, intitulée Lutter ensemble contre l’itinérance.

« C’est comme une famille ici. Ils forment une famille et ils s’entraident aussi. Il y a beaucoup d’espoir », a-t-il déclaré.

Il a été présenté à Monette par le journaliste du Journal de Montréal Louis-Phillippe Messier, et le partenariat a émergé peu de temps après.

Monette a engagé Rougeau pour aider le refuge à amasser 500 000 $ pour un programme qui place des personnes sans logement dans des appartements dans le but de les remettre sur pied de façon permanente. Le programme n’est pas financé par des subventions gouvernementales.

« Ils paient très peu pour la chambre, ils ont la nourriture incluse et aussi des travailleurs sociaux qui viennent les aider et les coacher, pour qu’ils puissent sortir de la rue », a expliqué Monette.

Lors du lancement de la campagne, de la nourriture et des vêtements ont été distribués aux personnes en situation d’itinérance. Des politiciens des trois paliers de gouvernement étaient sur place pour apporter leur soutien.

Avec la chute des températures, la demande pour des refuges comme CARE Montréal devrait augmenter.

«Nous savons que ce sera un long voyage. Ce sera difficile, mais je pense que nous pouvons y parvenir », a déclaré Monette.